Même si je ne prends pas toujours position

Publié le par Hélène Mêmesi

Picture by Irizium
Picture by Irizium

Une fois n'est pas coutume, même si je ne prends pas toujours position, ce sera le cas avec un billet d'humeur. Une fois n'est pas coutume, ce billet ne sera pas consacré au Trublion mais à Poumon d'or, alias mon compagnon de route et de vie. Adepte de la petite reine, Poumon d'or roule au pain et à l'eau claire quelque soit la couleur de son maillot. En quête d'évasion et de sensation, il sillonne les routes là-haut dans les collines et là-bas dans les vallées. Les petits coups de cul, plateaux et braquets n'ont pas de secrets pour lui.

Bon de sortie en poche un soir ensoleillé de septembre, Poumon d'or a le coup de pédale soyeux sur la vélo route côté jurassien tandis que le Trublion batifole au parc Micaud, the kid's place to be bisontine mais pas que :) Tout roule à merveille... Mais patatras voilà que Poumon d'or se fait renverser sur une portion partagée de la vélo route : une automobiliste ne l'a pas vu en quittant un stop et a tapé sa roue arrière. Poumon d'or est projeté à terre sans pouvoir se relever avec des grosses douleurs au dos et à la hanche. Les pompiers et un gendarme arrivent sur les lieux. Et quelle est donc l'une des premières actions-réactions du gendarme zélé face à l'accident ? Faire souffler Poumon d'or dans le ballon, alors qu'il est à terre, histoire de vérifier son niveau d'alcoolémie. Hé oui, c'est bien connu les cyclistes en balade sportive sont souvent fin bourrés... Grand étonnement du témoin et des pompiers sur place...

Loin d'en rester là, le même gendarme, toujours aussi zélé, appelle le soir-même Poumon d'or à l'hôpital pour lui conseiller un arrangement amiable sans constat d'assurance car il serait sans doute responsable à 50% : il roulait trop vite et puis les cyclistes ne tiennent pas leur droite, blablabla. Hé oui, c'est bien connu les cyclistes roulent tous au milieu de la route, surtout quand ils se baladent en solitaire... Résultat des courses : des contusions à gogo, une (voire plusieurs) côte cassée, un casque et un vélo hors service... sans oublier une grande stupéfaction teintée de colère face au comportement équivoque du gendarme zélé.

Une fois n'est pas coutume, ce fût une rentrée sur les chapeaux de roue... Même si Poumon d'or s'est retrouvé à terre, on est remontés à bloc et prêts à remonter en selle très bientôt plus casqués et décidés que jamais. Alors, gare à vous aux stops et aux feux !

Publié dans Vélo, Parentalité, Santé

Commenter cet article

Poumon d'or 14/09/2015 10:17

Merci pour ce petit clin d’œil sur cet évènement bien malheureux.
En tout cas, fidèle retranscription des motivations du cycliste et du zèle du gendarme qui lui avait peut être bu un petit coup de trop en ce soir de septembre, histoire d'oublier son incompétence...