Même s'il faisait nuit

Publié le par HélèneMêmesi

[Ce billet sous forme de métaphore filée et de mots-maux est un écrit de solidarité comme d'autres billets écrits ici ou . Il ne s'agit pas d'un témoignage]
Nous sortons de nos lits. Nous débordons jours et nuits.
Nous n'en pouvons plus des dos qui se tournent. Des courts dos.
L'inondation a été lente ou brutale.
Nous sortons de nos lits. Nous traversons d'autres lieux.
Nous sommes bien plus qu'une masse en mouvement.
Nous quittons le lit. Nous nous déversons.
Nous sommes bien plus que vous ne le pensez.
L'afflux est considérable. Mais à quoi vous attendiez-vous ? Des années de sécheresse encore ? De fossés secs, de gorges sèches, de cœurs secs, de pertes sèches ?
Mais qu'attendiez-vous de nous ? Des siècles de silence encore ? Des nuits de secret ?
Se taire des nuits entières. Se terrer des jours entiers. Des années en terre. Des corps en chantier.
Il faisait nuit. Il faisait chaud. Il faisait peur. Il faisait rire tout le monde. Il faisait des cadeaux. Il faisait froid. Il faisait jour. Il faisait Noël avec nous. Il faisait mal. Il faisait chut. Il faisait les gros yeux. Il faisait du vélo avec nous. Il faisait des gâteaux. Il en faisait des tonnes. Il faisait attention aux bruits. Il faisait le malin. Il faisait de la moto. Il faisait de la gym avec nos frères. Il faisait du foot avec notre cousine. Il faisait soleil. Il faisait jeune. Il faisait nuit. Il faisait mal. Il faisait coucou. Il faisait des chatouilles. Il faisait des câlins. Il faisait un signe de la tête. Il faisait semblant devant eux. Il faisait à bientôt. Il faisait sombre. Il faisait des surprises à nos sœurs. Il faisait de la peinture. Il faisait un geste avec sa main. Il faisait la sieste. Il faisait semblant. Il faisait le guet. Il faisait rire tout le monde. Il faisait des travaux. Il faisait du bateau. Il faisait mal. Il faisait nuit. Il faisait le lit. Il faisait vite. Il faisait de la neige. Il faisait vieux. Il faisait taire mon frère. Il faisait craquer les lattes. Il faisait grincer la porte. Il faisait mal. Il faisait nuit.
Nous quittons nos lits. Sortir du taire. Et lever le jour.

crédits photos : Marc Raymond Photographe > https://marcraymond.photos

Publié dans Solidarité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article