Même si nous ne sommes que des endroits

Publié le par HélèneMêmesi

Photo par Irizium
Photo par Irizium

Nous ne sommes que des endroits, habités par les absents, absorbés par les passants
Nous errons étrangers à nous-mêmes, à d'autres lieux qui nous mènent
Quand des mots deviennent peu amènes, quand des déments nous amènent à douter
Sous les voûtes d'une improbable fin de soi, d'une incroyable fin de foi

Nous ne sommes qu'en des endroits, inexistants, à l'envers d'un décor maladroit
Nous ne sommes qu'endroits, affairés affaissés affalés
Affres de pensées affolées qui nous défient
Dans la brutalité indécente, dans le déclin abrasif

Nous ne sommes qu'à l'endroit vain des repères évanouis
Au milieu des places vacantes, encerclés par les lieux communs
Nous ne sommes qu'en droit d'éprouver l'évanescence des vies
Face aux élans aliénés, aux joies ajournées

Nous sommes par endroits, désolés, dispersés
Dans le dénué de sens, au-delà d'un seuil
Dans l'envers et contre tout
Nous en sommes à cet endroit de l'Histoire

Publié dans Solidarité, Transmission

Commenter cet article