Même si tu es fait de racines

Publié le par Hélène Mêmesi

Photo par Irizium
Photo par Irizium

Tu es fait de racines. Sinueuses, elles s'insinuent dans les interstices du sol qui te sied si bien. Liées et tenaces, elles s'infiltrent en toi pour t'emporter dans l'écorce du temps. Elles te nourrissent pour mieux te renforcer, t'élever, te faire pousser. Te pousser à poindre vers l'horizon. La cime, les cieux, le sublime. Tu t'enracines, tu t'attaches pour puiser en elles une force de vie. Des racines pour te dresser et ne pas te laisser abattre.

Même si tu as des racines, tu vas le regard en l'air. Quand le ciel s'ouvre à toi. Et tu partiras un jour, ailleurs. Hors champ. Border les prés. A flanc de colline. Prendre de la hauteur. A perte de vue. Renouer avec différentes branches. A couper le souffle. Longer les cours d'eau. A volonté. Porter tes fruits. Ad vitam aerternam. Tu iras croître, isolé dans l'immensité et sans cesse entouré, exposé aux vents et aux regards. Ou tu rejoindras les vergers, les sous-bois, les forêts.

Même si nous sommes tes racines, tu trouveras d'autres origines pour remonter à la source. Tu iras ailleurs tendre tes bras, te déployer, disperser tes feuilles. Sous couvert végétal. Sans commune mesure. Promis, nous essayerons de ne pas en prendre ombrage. Même si tu es fait de racines parfois tortueuses, tu es plein de chants mélodieux, de nids douillets, de parties de jeu, de siestes inespérées.

Même si tu te détaches, tu partiras pour mieux revenir à nous, tes racines souterraines. Ou tu continueras à t'élever pour mieux revenir à toi, à ta cime lointaine. Même si tu te déracines, dans l'éclat des tempêtes fulgurantes, tu sauras trouver une seconde vie, te recycler. Ou tu resteras toujours debout, marqueur éternel de nos errances et abri intangible de nos vies.

Publié dans Transmission, Air du temps

Commenter cet article

Marc 25/01/2016 14:04

Très beau texte sur la filiation et ce qui se joue…malgré nous, malgré lui.