Même si je suis dans la voie lactée

Publié le par Hélène Mêmesi

Même si je suis dans la voie lactée

Même si je suis dans la voie lactée, je prends l'air et vaque à différentes activités, surtout après une bonne tétée... Même si je suis dans la voie lactée, je redescends toujours sur Terre, surtout les nuits claires. Même si j'ai rejoint la galaxie tétée, je quitte parfois mon nuage de lait, surtout les nuits agitées. Même si je suis quelquefois sur une autre planète, je laisse souvent la voûte céleste, surtout les nuits étoilées.

Rencontre du 3e type et autres rencontres...
L'allaitement long / durable / prolongé / au long cours (rayer les mentions inutiles;-), c'est un peu comme une rencontre rapprochée du 3e type. Je ne pensais pas devenir un jour un OVNI...face à des témoins repérant des lumières nocturnes qui leur paraissent anormales (pourtant j'ai choisi un éclairage très très tamisé ;-) ou encore des preuves matérielles (hé oui, un tire-lait ou un coussin de maternité ça se voit ;-). Au cours de mes tribulations lactées et spatiales avec le Trublion, j'ai rencontré d'autres OVNI très sympathiques. Les discussions étaient parfois assez codés pour échapper aux contrôles radar... : "Et toi, tu tires combien de fois par jour ? Tire-lait manuel ou électrique ? Simple ou double pompage ? Et tu as déjà eu une baisse de lactation ? Et sinon, tu donnes combien par jour à la crèche / nounou ??"
Etre dans la voie lactée, c'est jouer sa propre version "E.T. téléphone maison", surtout au début, lors des premières sorties en solo. Avec le papallaitant au bout du fil, si présent et réconfortant (petit clin d'oeil au site Papallaitants ;-). "Alors ça va, tu t'en sors ? Il a bu son biberon ? Il dort ? Tout va bien ? (liste non exhaustive...)"
Etre dans la voie lactée, c'est aussi rencontrer un formidable E.T. (extra-Trublion) aux anges après une bonne tétée. Et partager ce moment si bien mis en mot et en image par Bougrie.
Etre dans la voie lactée, c'est découvrir une planète palpitante peuplée d'imprévus. C'est échanger et partager lors de rencontres allaitement (merci Coccinelle !). C'est parfois être angoissée face à certaines difficultés (engorgement, réflexe d'éjection fort, mauvais usage du tire-lait...) puis rassurée en étant bien entourée et épaulée. Merci Caren, Lucie, Nila, les animatrices LLL, la CoFAM..liste non exhaustive :). Etre dans la voie lactée, c'est lire de belles choses et se sentir moins isolée dans ses choix, beau billet de Roeline "Un bambin au sein" :) C'est se retrouver avec le Trublion sur une belle affiche "tété & approuvé" de mamaNANA (si vous nous retrouvez, une paire de coussinet lavable offert:-). Et surtout, être sur la voie lactée, c'est vaquer à différentes activités avant, pendant et après la tétée comme le rappelle si bien un article de Virginie Lespingal.

Constellation Bureau et considérations lactées
Même si j'ai retrouvé la constellation du Bureau en ce début d'année, je suis restée dans la voie lactée. Grande immersion dans la galaxie tétée au début avec :
- un stock de lait congelé conséquent en prévision même s'il a vite fondu comme ma lactation s'est parfois faite fluctuante... (note pour plus tard : j’en donnerai sans doute un peu moins que demandé pour le prochain bambin car un peu de gâchis au niveau des quantités données et réellement bues au départ !)
- une lecture régulière des feuillets très complets et instructifs de La Leche League France avec une mention spéciale pour le petit mémo de la conservation du lait à l'intention des mères et de la personne qui garde le bébé qui est resté un certain temps affiché sur le frigo !
- une consultation quotidienne et compulsive du site A tire d'ailes si précieux avec une réactivité bien réconfortante de Véronique Darmangeat.
- un bureau transformé en épicerie-pharmacie-réserve : tire-lait électrique à double pompage, pots de conservation du lait, sacs congélation (au cas où dans un tiroir de bureau si les pots sont oubliés), cuvettes, goupillon, savon, torchons, coussinets, amandes, tisane au fenouil, fenugrec en cas de coup dur...
- un allaitement sur place le midi à la crèche fort heureusement située à quelques encablures de mon bureau et un tirage à plusieurs exemplaires selon les journées :)
- un appétit de louve avec des scènes assez cocasses dont une chez le boulanger : "C'est pour combien ? Je vous mets combien de serviettes avec tout ça?" "Euh en fait une seule serviette, car tout ça c'est juste pour moi..." (j'ai trop faim !!)
- des petites surprises qui font s'écrier : "oh m.... j'ai oublié mes pots et j'ai utilisé tous les sachets de congélation !" et courir (ben oui, marcher, ce n'est pas assez fatiguant) en chercher à la pharmacie la plus proche lors de sa pause déjeuner pour se ravitailler. Variante : "oh m...j'ai oublié mes pains de glace" et appeler son collègue de bureau à la rescousse pour être ravitaillée.
Aujourd'hui, même si le rythme est moins soutenu, l'aventure lactée continue. Le tire-lait électrique volumineux a cédé la place à un tire-lait manuel au cas où. Le Trublion a cédé à la tentation de nouveaux mets et boissons fruitées. Et moi, j'ai parfois cédé du terrain (allaitement mixte entre autre) sans pour autant arrêter les tribulations lactées à bord de notre soucoupe volante...

Alors, un gros SMACK pour la SMAM, portée par la CoFAM, dont le thème est "Allaitement et travail" cette année ! Et à bientôt dans l'espace !

Commenter cet article

Papito 05/10/2015 21:47

La voie lactée, c'est ce qu'on voit quand on lève la tête dans la nuit. C'est notre galaxie composée de milliards d'étoiles. Chacune d'entre elles est comme un phare dans la nuit : même faible, elle nous guide dans notre route. Et je suis heureux d'être du voyage vers ces contrées vertigineuses où tu m’emmènes, confiante dans tes choix, heureuse de tes rencontres.

HélèneMêmesi 06/10/2015 09:53

Waouh merci, c'est très beau ce que tu écris/décris. J'en ai des étoiles plein les yeux ;-) A quand un blog Papito ?!